Khéna

KHÉNA : Fondatrice de la Planète

De plus en plus, nous sommes conscients que la vie dans la société ne correspond pas à notre nature profonde. Le mal être nous pousse à chercher, à ouvrir et à réaliser notre potentiel.

Mais commencer par quoi ? Comment réaliser une révolution de la conscience de qui nous sommes vraiment et apprendre à mettre en sourdine notre mental qui nous restreint à nos peurs et à nos automatismes. La clé du bonheur, c’est notre état d’esprit. Prendre le temps de voir comment s’est construit notre mental pour nous protéger de nos peurs, de nos besoins et de l’inconnu, est le pas nécessaire pour réaliser et se détacher des automatismes qu’il induit, s’en libérer et accéder à la maîtrise d’ici et maintenant en toute plénitude. Lorsque nous réalisons que nous ne sommes qu’un fleuve d’énergie d’amour en évolution constante sans début et sans fin, c’est l’éveil et nous devenons étudiants éblouis à Vie…

Khéna est née en janvier 1946 à Paris.

Elle a grandi en province, puis elle a suivi différentes écoles d’Art en France (Beaux-Arts, École d’architecture d’intérieur puis d’esthétique…) Khéna côtoie de nombreux artistes à Paris puis à Saint-Tropez.

A 24 ans, elle part pour le Maroc où elle vit une expérience révélatrice, une Expérience de Mort Imminente, EMI* : «Nous sommes tous véritablement “Un” et faisons tous partie du grand “Tout”.»Les expériences de son enfance lui reviennent alors et lui amènent une question récurrente : Que faire pour dissoudre la chape de pollution construite par le mental humain ? L’impérieuse nécessité de retrouver le chemin du cœur au cœur la guide.

En 1976 et 1977, à 30 ans, elle entreprend un grand voyage dans les hauts-lieux Maya du Mexique et du Guatemala. Durant ce séjour, des activations de mémoires anciennes se révèlent. Elle comprend que la plénitude ne s’atteint qu’au prix d’un changement de vie totale et qu’en étant détachée des contingences.

ACQUISITION DE LA PLANÈTE

Dès l’achat de ses 40 hectares, Khéna n’a cessé d’édifier ce haut-lieu cosmo-tellurique. Cette Terre-Mère, aux mémoires les plus anciennes, l’a nourrie, l’a éclairée, pas à pas, dans ses voyages dans le Pacifique (Mooréa et Maupiti), l’Amérique du Sud, l’Inde et le Népal, mais aussi dans sa relation avec les animaux. L’Énergie de la Vie, l’Énergie de l’Amour, sont omniprésentes. Elles ne demandent qu’à être reconnues et célébrées.

*EMI : Pour un instant ou pour l’Éternité, tout devient Cohérent, Lumineux, Solennel, Joyeux. Vient le mot AMOUR qui échappe aux champs de la raison. La conscience habituelle, qui est souvent étriquée, perd son ubiquité, et son omniscience devient sa véritable nature !